Le bien-être des étudiants en questions

Coordinatrice de la section Bachelier Infirmier Responsable de Soins généraux à la HERS, Jacinthe Dancot a contribué à un ouvrage dédié au bien-être des étudiants, paru aux Éditions Seli Arslan. Un exemple de plus de l'implication de la section dans la recherche en soins infirmiers.

Photo de la couverture du livre bien etre etudiantLe bien-être de l’apprenant en formation initiale ou continue aux différents métiers de la santé pourrait paraître secondaire face à la nécessité d’acquérir des savoirs et des habiletés techniques. Cependant, les difficultés des étudiants sont réelles, qu’il s’agisse de contraintes personnelles, de pressions financières, du vécu des stages, etc.Tous ces éléments peuvent freiner le cheminement de l’étudiant vers l’autonomie et la maîtrise des nombreux apprentis-sages requis pour exercer son futur métier.

Les auteurs, formateurs aux divers métiers de la santé, responsables pédagogiques, fournissent des apports réflexifs sur les fondements d’une relation pédagogique éthique, respectueuse des singularités et difficultés individuelles. Ils se penchent sur les conditions de la bientraitance des étudiants, ou l’attention devant être accordée à leur estime de soi.

Ils portent aussi un regard éclairé sur les signes de mal-être, les facteurs de stress, les risques psychosociaux chez les étudiants tout en faisant part d’actions qui peuvent être menées afin de favoriser un mieux-être. Il peut s’agir de renforcer le partenariat entre le terrain et les instituts concernant les stages, d’instaurer une formation au tutorat, de veiller à la santé physique de chacun, ou bien de mettre en place tout autre levier de prévention ou d’amélioration de la qualité de vie.

Tenir compte de l’épanouissement des étudiants qui suivent une formation à un travail considéré comme difficile est essentiel, d’autant plus que la qualité de la relation pédagogique peut conditionner la future relation de soin. Exercer une vigilance éthique sur le plan pédagogique, c’est participer à la cohérence des actions en vue d’assurer le bien-être des étudiants, des professionnels et des patients, sachant qu’une atmosphère d’hu-manité est requise en tout lieu pour des soins de qualité.

SOMMAIRE

PREMIÈRE PARTIE

Photo de Jacinthe Dancot, Coordinatrice de la section BIRSG de la HERSLa bientraitance des étudiants – « bien faire » pour veiller à assurer le bien-être : Bien traiter les étudiants en santé (Walter Hesbeen) • L’estime de soi des étudiants infirmiers : pouvons-nous « bien faire » ? (Jacinthe Dancot) • Approche plurielle de la singularité : comment promouvoir le bien-être des étudiants en stage… ? (Olivier Callebaut, Natacha Purnelle).

DEUXIÈME PARTIE

Prendre soin du corps des étudiants au travail : Le corps de l’étudiant au travail. Vers un bien-être durable (Cédric Juliens) • Quand des étudiants en médecine rencontrent des étudiants en arts du spectacle : expériences de simulations de consultations (Pauline Bouchet) • Penser la corporéité en formation professionnelle infirmière. La danse contemporaine comme support d’apprentissage… (Camille Beaudoin Ra-guenes, Laurent Le Bras).

TROISIÈME PARTIE

Du constat d’un mal-être ou de difficultés aux actions pour favoriser le mieux-être : De l’accompagnement en formation à l’accompagnement à l’arrêt de formation (Marie-Ange Boclet) • La pré-vention des risques psychosociaux dans le cadre de la formation en soins infirmiers (Sylvie Joclas, Anne-Sophie Olivier) • Faire face à la prise de substances psychoactives chez les étudiants en soins infirmiers… (Virginie Merlet) • Comment pallier le niveau de stress des étudiantes sages-femmes ? (Feride Sulejmani) • Le partenariat entre terrain et IFSI au profit du bien-être de l’étudiant en soins infirmiers (Nicole Cuerq, Christelle Romezin) • Former les tuteurs pour favoriser la bien-traitance de l’étudiant (Shirley Ahrens, Conchita Szyba, Marie-Laure Zieleniewicz) • Le bien-être des équipes pédago-giques. Levier de bien-être pour les apprenants… (Laëtitia Dietemann, Muriel Lhou Moha) • Les sources de bien-être et de mal-être du point de vue des étudiants infirmiers (Élodie Roustan, Pauline Goepp, Auriane Ludwig).

QUATRIÈME PARTIE

La qualité de vie des étudiants en santé – des leviers d’amélioration : Être étudiant en kinésithérapie aujourd’hui : quelle qualité de vie ? (Xavier Teisseire, Frédéric Rouvière, Bruno Boussagol) • La prise en compte de la qualité de vie et du bien-être des étudiants : quels atouts pour une école de travail social ? (Franck Didier, Corentin Charbonnier) • En quoi une formation ouverte et à distance peut-elle générer du bien-être ? (Jean-François Plateau).

POUR COMMANDER L'OUVRAGE

L'ouvrage est disponible sur le site web de nombreux libraires. Il suffit de faire une recherche dans votre moteur de recherches préféré.

Le bien-être des étudiants
Formations aux métiers de la santé
Repères pour une vigilance éthique
dans la relation pédagogique

Coordonné par
Walter Hesbeen
ISBN : 978-2-84276-255-1. Broché, 14,8 x 21,8, 206 pages, 23,50 euros –
Collection Perspective soignante

 

Tous droits réservés © Haute École Robert Schuman

Recherche