Soins intensifs et urgences : du rêve à la réalité

Engagés dans une année de spécialisation SIAMU, des infirmiers responsables de soins généraux ont acquis une solide expérience de leur futur métier.  Marie-Paule Cornette revient sur cette année marquée par les nombreuses formations sur le terrain. 

Photo de Marie-Paule Cornette, Maître-assistante au baccalauréat en Soins infirmiers, Coordinatrice de la spécialisation SIAMU, Instructrice en Simulation en Santé

Travailler aux soins intensifs ou dans un service d'aide médicale urgente, c'est un rêve pour beaucoup d'infirmiers. Les séries télévisées ont largement contribué à renforcer la popularité de ce métier exigeant, mais ô combien valorisant.

Il faut dire que l'expertise de l'équipe SIAMU est déterminante quand il s'agit de prendre en charge un patient en situation d'urgence. Les infirmiers SIAMU doivent faire preuve d'une expertise et d'automatismes à toute épreuve. 

Pour acquérir ces compétences hors normes, les étudiants en SIAMU de la HERS ont pu compter sur des formations de premier plan, organisées par des acteurs de terrain. 

Des exercices de simulation

Photo d'étudiants SIAMU en intervention sur un mannequin d'enfantTout au long de l'année, nos étudiants effectuent de nombreux exercices au sein de notre Centre de simulation Sim'HERS, notamment en soins intensifs et en Advanced Life Support.

Ils apprennent entre autres à reconnaître un patient en état critique, à traiter l'arrêt cardio-respiratoire et à prendre le patient en charge dans les premiers heures qui suivent l'arrêt cardiaque.

Les exercices de simulation permettent aux étudiants de maîtriser la défibrillation, l'interprétation de l'ECG et le maintien des fonctions respiratoires. La prise en charge des arythmies cardiaques associées, l'équilibre acide-base et la réanimation dans des circonstances particulières figurent également au programme.

Une formation EPILS

Photo d'étudiants qui réaniment un mannequin de bébéLa formation EPILS est organisée à l'issue du cours de pédiatrie, vers la fin du mois de février. Elle permet à tous les étudiants d'obtenir un certificat délivré par l'ERC.

L'objectif de cette formation est de pouvoir reconnaître une situation critique chez le nourrisson et chez l'enfant, d'intervenir de façon efficace, de traiter les problèmes cardio-respiratoires chez ces jeunes patients et de collaborer au sein d'une équipe de réanimation.

Une journée dédiée aux plâtres

Photo d'une étudiante en train de réaliser un plâtre sur une personneFin avril, une société spécialisée donne une journée de formation dédiée à la réalisation de plâtres. La pose de moyens de contention, tels que les plâtres et les attelles, est une prestation fréquente au sein des services d'urgence.

L'objectif de cette journée est de permettre aux étudiants de développer leurs compétences dans ce domaine.

Une formation au Plan d'Intervention Médical (PIM)

Photo des étudiants SIAMU 2019 en formation au Plan d'Intervention MédicalDonnée à la fin du mois de mai par Pierre-Alain Michel, Vice-Président de l'AFIU, la formation permet aux étudiants de mettre en pratique les notions théoriques de médecine d'urgence collective enseignées lors des cours.

Les étudiants y développent leurs compétences dans le domaine du leadership et des fonctions propres au Plan d'Intervention Médical. Celui-ci définit des procédures de gestion médicale adaptées pour faire face à des incidents collectifs de grande ampleur : attentats, explosions et accidents impliquant de nombreuses victimes.

Maîtriser le PIM permet de mettre en œuvre des secours médicaux efficaces et de garantir une prise en charge adaptée de l'ensemble des victimes.

Lors de cette formation au PIM, le formateur fait appel à une pédagogie active, par l'entremise de jeux de rôles. Il favorise ainsi l'apprentissage autonome des étudiants. Ceux-ci collectent les informations et mettent leurs connaissances en pratique grâce à des scenarii préétablis et lors d'exercices sur table, qu'on appelle table top.

Le formateur accorde une attention toute particulière à la progressivité des exercices, notamment en ce qui concerne le nombre de victimes et la complexité de l’événement. Il assure des débriefings intermédiaires et un débriefing final, qui permettent de clarifier les points d’organisation.

Pour les étudiants, les objectifs de chaque séquence de scénario sont multiples. Il s'agit :

  •  d’établir un bilan circonstanciel de la situation, en autonomie et en partenariat ; 
  •  de prendre les mesures générales raisonnables de sécurité ; 
  •  d’établir un bilan humain, soit au sein du binôme, soit en collaboration avec d’autres services ; 
  •  d’établir un bilan médical systématisé par patient ; 
  •  d’établir des priorités dans l’action (relève et soins) ; 
  •  de demander des renforts éventuels ; 
  •  de répartir les moyens mis à la disposition ; 
  •  de mettre en œuvre les moyens médicaux en vue du rétablissement ou de la stabilisation des fonctions vitales ; 
  •  de combiner à la fois la problématique de la sécurité, l’évolution des bilans, les liaisons avec la CU 112 et/ou le Dir-Med, et l’action médicale spécifique ; 
  •  de réaliser une autoévaluation sur base des points qui précèdent. 

Michel P.-A. (2019). S’entrainer à gérer un PIM (Plan d’Intervention Médical, dossier pédagogique)

Une participation active à des colloques

En cours d'année, les étudiants participent à plusieurs colloques. En novembre 2018, ils ont participé au 1er symposium SIZ-AFIU.

Et le 10 mai 2019, ils ont participé au Symposium du Centre de Traitement des Brûlés du GHDC. Il s'agissait d'une session spéciale sur les catastrophes avec afflux massif de brûlés, blessés, blastés.

Des exercices sur le terrain

Photo d'étudiants SIAMU de la HERS en formation chez les pompiersFin avril, les étudiants de la spécialisation SIAMU participent à une journée organisée à la caserne des pompiers de Neufchâteau.

Ils participent à des exercices de sauvetage en hauteur, interviennent lors d'un accident de la route avec désincarcération et lors d'un accident de bûcheronnage. Ces exercices sont simulés.

L'objectif de cette journée est de mettre en pratique la théorie d'urgence développée lors des cours et de favoriser le développement de compétences de collaboration avec les différents intervenants de l'équipe pluriprofessionnelle.

--------------
Marie-Paule Cornette
Maître-assistante au baccalauréat en soins infirmiers
Coordinatrice de la spécialisation SIAMU
Instructrice en Simulation en Santé

 

logo enseignement

Tous droits réservés © Haute École Robert Schuman

logo pall

Recherche