Utrecht, ville du bien-être étudiant

Étudiante en BLOC 3 AESI Langues germaniques, Anaëlle Vandersmissen a passé son premier quadrimestre à Utrecht, aux Pays-Bas. Une ville étudiante qui vient juste de voler à Amsterdam son titre de destination n°1. Anaëlle nous livre son expérience extraordinaire.

Photo d'Anaëlle

J’ai commencé mon aventure à Utrecht le premier septembre 2018 la peur au ventre. J’avais peur d’être seule, perdue, et de ne pas me plaire.

Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que les personnes autour de moi étaient très gentilles, serviables, respectueuses et surtout ouvertes d’esprit ! J’ai rencontré des personnes de cultures très différentes les unes des autres car elles étaient aussi en échange culturel. Elles provenaient de Chine, de Suède, d’Amérique, du Canada et j’en passe ! Ma connaissance culturelle s’est nettement élargie.

La manière de vivre aux Pays-Bas a aussi l'avantage d'être très organisée. Les routes, les bus, les vélos, l’agencement de la ville, rien n’est laissé au hasard. La ville est de plus très propre.Je n’ai d’ailleurs pas eu l’occasion de voir des endroits négligés.

Quant à l’éducation, il y a tellement à dire. C’est très différent de la Belgique. Par exemple, les professeurs se font appeler par leur prénom et non par leur nom de famille, ou par un Madame ou un Monsieur. Les bâtiments aussi sont très modernes et le niveau de technologie dans l’enceinte de l’école est incroyable.

Au niveau des transports en commun, le vélo est le transport à ne pas négliger.

En ce qui concerne le logement, j’ai résidé dans un bâtiment de l’école en dehors de la ville, dans un kot. Je me déplaçais en vélo quand il faisait bon et en bus le reste du temps. Le quadrimestre était divisé en périodes (A et B). A la fin de chaque période, j’étais évaluée. De plus, les cours à la période A étaient différents de ceux de la période B. Mes cours étaient basés sur la psychologie, la diversité, la neutralité, etc.

Cette expérience m’a vraiment permise de m’épanouir et de devenir indépendante. Je me sens davantage ouverte d’esprit et prête à entamer une vie d’adulte. En plus de cela, ce stage m’a apporté énormément de connaissances au niveau pédagogique et j’aimerai mettre ces connaissances en pratique le plus vite possible.

Photo d'un canal à UtrechtPhoto d'un autre canal à UtrechtPhoto d'Anaëlle à Utrecht avec une amie

Tous droits réservés © Haute École Robert Schuman

Recherche